Utiliser l’eau de pluie pour des utilisations ménagères en plus de l’arrosage

Utiliser l’eau de pluie pour des utilisations ménagères en plus de l’arrosage

pour des en plus de l’

Je souhaite (, ) en plus de l’arrosage.

Ce cas est le plus complet en termes d’utilisation car outre l’arrosage du jardin, il permet d’ pour un spécifique intégrant l’alimentation des chasses d’eau des toilettes et les machines à laver.

Dans ce cadre d’utilisation il est souvent nécessaire (voire obligatoire) de relier le réseau eau de pluie au réseau d’eau de ville pour continuer l’utilisation ménagère même en cas de manque d’eau de pluie au niveau du récupérateur. Attention à partir du moment où les réseaux sont reliés, les équipements doivent respecter la norme NF EN 1717.

La norme NF EN1717 est adoptée au niveau européen depuis 2001.

Elle traite des moyens à mettre en œuvre pour prévenir la pollution de l’eau potable dans les réseaux intérieurs, ainsi que des exigences générales des dispositifs de protection pour empêcher la pollution par retour. Les spécifications de protection sanitaire de cette norme s’appliquent à toutes les normes d’équipements raccordés au niveau intérieur de distribution d’eau destinée à la consommation humaine.


Il existe 3 solutions majeures pour ce type d’installation :


Solution 2.1 : Un groupe de surpression avec pompe immergée et un réservoir dans la maison (avec un coffret de gestion eau de pluie / eau de ville)

C’est la solution la plus simple. Néanmoins la pompe doit avoir des caractéristiques particulières :

  • Marche/arrêt automatique : à l’ouverture du robinet, la pompe démarre, à la fermeture, elle s’arrête.
  • Sécurité manque d’eau : en cas de cuve vide, la pompe ne fonctionne pas
  • Bien entendu le débit de la pompe doit être adapté à la hauteur d’eau à relever et le voltage de la pompe en adéquation avec votre installation électrique.
  • Clapet anti-retour (si celui-ci n’est pas en standard sur la pompe, le prévoir en accessoire)

Cette solution est très utilisée dans le cas d’un puit (au lieu d’un ) car il existe de nombreuses pompes avec des caractéristiques de relevage importantes.

Attention à la taille du réservoir.

Au niveau des accessoires, notons deux points importants :

  • La longueur de câble fourni avec la pompe doit vous permettre de rejoindre le fond du récupérateur d’eau de pluie (ou du puit). Si le câble est trop petit, il faut une rallonge et prévoir un kit de connexion étanche.
  • Si l’aspiration se fait en bas de pompe (c’est souvent le cas), intégrer une aspiration flottante pour aspirer l’eau plus haut que le fond et éviter ainsi les impuretés.

Dans ce cadre d’utilisation il est souvent nécessaire (voire obligatoire) de relier le réseau eau de pluie au réseau d’eau de ville pour continuer l’utilisation ménagère même en cas de manque d’eau de pluie au niveau du récupérateur. Attention à partir du moment où les réseaux sont reliés, les équipements doivent respecter la norme NF EN 1717.


Solution 2.2 : Un groupe de surpression avec pompe de surface à l’extérieur du récupérateur d’eau de pluie et un réservoir intégré (avec un coffret de gestion eau de pluie / eau de ville)

C’est une solution très répandue pour les utilisateurs souhaitant une pompe à l’extérieur du récupérateur d’eau de pluie. Elle intègre une pompe autoamorçante et un réservoir (à vessie ou à diaphragme). La pompe doit avoir les caractéristiques suivantes :

  • Marche/arrêt automatique : à l’ouverture du robinet, la pompe démarre, à la fermeture, elle s’arrête.
  • Sécurité manque d’eau : en cas de cuve vide, la pompe ne fonctionne pas

Elle doit disposer d’un clapet anti-retour (si celui-ci n’est pas en standard sur la pompe, le prévoir en accessoire)

Bien entendu le débit de la pompe doit être adapté à la hauteur d’eau à relever et le voltage de la pompe en adéquation avec votre installation électrique.

Au niveau des accessoires, notons deux points importants :

  • Il est nécessaire de disposer d’un câble de liaison pour réaliser l’aspiration entre la pompe et le récupérateur d’eau de pluie de longueur suffisante.
  • Il est préférable que le câble d’aspiration ne pose pas au fond de la cuve. Intégrer une aspiration flottante pour aspirer l’eau plus haut que le fond et éviter ainsi les impuretés.

Dans ce cadre d’utilisation il est souvent nécessaire (voire obligatoire) de relier le réseau eau de pluie au réseau d’eau de ville pour continuer l’utilisation ménagère même en cas de manque d’eau de pluie au niveau du récupérateur. Attention à partir du moment où les réseaux sont reliés, les équipements doivent respecter la norme NF EN 1717.


Solution 2.3 : Un gestionnaire complet eau de pluie intégrant l’ensemble des composants nécessaires

C’est une solution qui a l’avantage du « tout en un ». Le gestionnaire intègre en effet l’ensemble des produits nécessaires à la mise en œuvre d’une solution. Les composants ont l’avantage d’être déjà intégrés et adaptés à l’usage. Ces produits doivent par nature respecter la norme NF EN 1717.

Plusieurs produits sont généralement disponibles intégrant plus ou moins d’options. Les principales à considérer sont :

  • La capacité du réservoir
  • La présentation et la protection du produit (capot…)
  • Le coffret électrique
  • L’électronique associée (niveau d’eau dans le réservoir, basculement forcé sur l’eau de ville…)

Les dispositifs proposés répondent aux cas d’usage. Dans certains cas des composants complémentaires sont proposés afin d’avoir des propositions complètes.

Dispositifs du marché :

CALPEDAKSBEBARA

Autres dispositifs à venir…


Page ""
© AQUA Assainissement

 

 

Related posts