Quelle pompe choisir pour arroser mon jardin

Quelle pompe choisir pour arroser mon jardin : pompe arroser mon jardin

L’idée est assez simple, je souhaite relier mon récupérateur d’eau à un robinet et donc ainsi créer un réseau simple d’eau de pluie entre mon récupérateur et mon robinet.

Bien entendu lorsque le récupérateur sera vide, il n’y aura plus d’eau au robinet…


Il existe trois solutions pour ce premier cas :


Solution 1.1 : Une

C’est la solution la plus simple. Néanmoins la pompe doit avoir des caractéristiques particulières :

  • Marche/arrêt automatique : à l’ouverture du robinet, la pompe démarre, à la fermeture, elle s’arrête.
  • Sécurité manque d’eau : en cas de cuve vide, la pompe ne fonctionne pas
  • Antiblocage : la pompe se met en marche automatiquement pour ne pas se bloquer en cas d’utilisation irrégulière.
  • Clapet anti-retour (si celui-ci n’est pas en standard sur la pompe, le prévoir en accessoire)

Bien entendu le débit de la pompe doit être adapté à la hauteur d’eau à relever et le voltage de la pompe en adéquation avec votre installation électrique.

Au niveau des accessoires, notons deux points importants :

  • La longueur de câble fourni avec la pompe doit vous permettre de rejoindre le fond du récupérateur d’eau de pluie. Si le câble est trop petit, il faut une rallonge et prévoir un kit de connexion étanche.
  • Si l’aspiration se fait en bas de pompe (c’est souvent le cas), intégrer une aspiration flottante pour aspirer l’eau plus haut que le fond et éviter ainsi les impuretés.

Solution 1.2 : Un groupe de surpression avec pompe de surface à l’extérieur du récupérateur d’eau de pluie

C’est une solution très répandue pour les utilisateurs souhaitant une pompe à l’extérieur du récupérateur d’eau de pluie. Nous considérons à ce stade que le cadre d’usage est seulement l’ et nous préconisons de ne pas mettre de réservoir mais plutôt un régulateur électronique (généralement intégré à la pompe). Outre le régulateur, la pompe doit disposer d’un clapet anti-retour (si celui-ci n’est pas en standard sur la pompe, le prévoir en accessoire). Le régulateur a les fonctions suivantes :

  • Marche/arrêt automatique : à l’ouverture du robinet, la pompe démarre, à la fermeture, elle s’arrête.
  • Sécurité manque d’eau : en cas de cuve vide, la pompe ne fonctionne pas

Bien entendu le débit de la pompe doit être adapté à la hauteur d’eau à relever et le voltage de la pompe en adéquation avec votre installation électrique.

Au niveau des accessoires, notons deux points importants :

  • Il est nécessaire de disposer d’un câble de liaison pour réaliser l’aspiration entre la pompe et le récupérateur d’eau de pluie de longueur suffisante.
  • Il est préférable que le câble d’aspiration ne pose pas au fond de la cuve. Intégrer une aspiration flottante pour aspirer l’eau plus haut que le fond et éviter ainsi les impuretés.

Solution 1.3 : Un groupe de surpression avec pompe immergée dans le récupérateur d’eau de pluie

De notre point de vue cette solution est trop complexe pour ce cadre d’usage. Nous pensons en effet que cette solution est plus adaptée pour les cas 2 ou 3 (utilisation ménagère en plus de l’arrosage ou irrigation/arrosage automatique avec quantité d’eau disponible importante)


Variante N°1 : Même si la cuve est vide je souhaite pouvoir continuer à utiliser ce robinet avec de l’eau de ville

Dans ce cas il faut relier le réseau d’eau de ville à votre nouveau réseau d’eau de pluie et mettre en place un système qui permet de réapprovisionner automatiquement la cuve de stockage en eau de ville en cas de manque d’eau de pluie.

Ce système est assez couteux. Il n’est généralement pas mis en place pour uniquement un arrosage de jardin.

 

Dispositifs du marché :

CALPEDAKSBEBARA

Autres dispositifs à venir…


Page "Quelle pompe choisir pour arroser mon jardin" - © AQUA Assainissement

Related posts